Femmes hors normes

Femmes hors normes

Je prenais le thé avec mon amie Caroline au Tiffany Hôtel lorsque Nathalie est entrée dans le salon si cosy où nous avions pris place, un peu à l’écart. Elle avait rendez-vous avec Barbara Polla.
J’aime ce genre de coïncidences “genevoises”. Croiser au hasard des personnes qui sont chers à mon coeur, cela m’arrive souvent. Et c’est étrange voyez-vous car je ne croise jamais par hasard des personnes que je n’aime pas. Ou peut-être que je ne les remarque pas.

Barbara Polla? De la galerie Analix Forever entre autre… elle est aussi médecin, politicienne et auteure, me répond Nathalie. Elle vient de publier Femmes hors normes aux éditions Odile Jacob… tu devrais le lire, ajoute-t-elle. Chaque conseil que me donne Nathalie ne tombe jamais dans l’oreille d’une sourde. Le jour même, petit détour par la Librairie Nouvelles Pages en rentrant chez moi. Et j’ai passé toute ma soirée avec les mots de Barbara.

Je ne suis pas féministe. Le girl’s power ne m’évoque rien. J’estime que tout individu possède ses forces et ses faiblesses; libre à tout un chacun de se relever après une chute, de convertir comme une devise ses faiblesses en force. À l’écart, je suis toujours restée, du combat pour l’égalité des sexes, dans nos pays occidentaux – je précise – car il y a d’autres combats et que je ne peux me résoudre à définir l’humanité selon son sexe.

“Hors normes, citoyens et citoyennes!” chapitre I. Barbara ne s’adresse pas qu’aux femmes donc. Je poursuis… “il s’agit avant tout de résister et de soustraire au pouvoir insidieux de l’entourage normatif moral, familial, social, religieux, économique, médiatique ou autre. Il s’agit d’être soi.”
“La réussite “hors normes” est une réussite le plus souvent invisible – si ce n’est par ce rayonnement particulier qu’irradient les individus en accord avec eux-mêmes.”

Dans cet ouvrage, Barbara Polla nous parle par le biais des mots, de plaisir sexuel, de solitude – “une réalité, une nécessité, un chemin vers soi et vers l’autre” –  d’Artemisia Gentileschi, de Séraphine de Senlis et de Leila Alaoui, de la peur sous toutes ses formes, de pouvoir, d’éducation, d’amour… L’auteure ne conceptualise rien, elle raconte des histoires au fil des pages, se livre de temps à autre, nous guide, me transcende.
Après la dernière page, je suis retournée le lendemain à la librairie pour commander plusieurs exemplaires à offrir à mes amis hors normes…

Femmes hors normes, Barbara Polla, Editions Odile Jacob

CLOSE
CLOSE