Expédition au Salève

Expédition au Salève

Enfilez une bonne paire de chaussures, remplissez votre gourde et emballez un pique-nique. En route pour l’aventure!
Destination phare des citadins genevois depuis une centaine d’années, la montagne qui sied paisiblement au pied de Genève est un pôle d’attraction pour les randonneurs, les sportifs, les touristes et les rêveurs. Toute personne en quête de nature et d’air frais trouvera son compte sous les pins ou les hêtres. Le chevreuil et le chamois ont trouvé refuge, le loup a été observé et filmé pour la première fois il y a quelques années et le lynx laisse parfois une empreinte indiscrète. Mais rassurez-vous, ils sont trop distingués pour se montrer aux heures diurnes.
La varappe, le VTT et la marche en font un haut lieu de pèlerinage lorsque le soleil sourit et il n’est pas rare de voir une nuée de parapentes s’élancer du flanc de ce massif, s’attardant dans l’air agité d’une tendre matinée d’été.

Voici deux différents sentiers connus pour une marche quelque peu soutenue:
1. Le Pas de L’Echelle: pour vous y rendre, rien de plus simple que de monter dans le bus 8 direction Veyrier-Douane et de descendre au terminus de la ligne. Une petite enjambée vous mènera soit au téléphérique (possibilité de parquer un véhicule), soit au pied de la montagne où vous trouverez les indications nécessaires à votre randonnée. Par ce chemin, vous traverserez le village de Monnetier(à 1h de marche)qui se situe dans le creux entre le Petit et le Grand Salève, puis escaladerez jusqu’aux Treize Arbres (rajoutez 1h30 de marche), endroit situé en dessus de l’arrivée du téléphérique.
2. Orjobet: point de rendez-vous au parking du Coin, juste au-dessus d’Archamps. Plus court mais plus raide, il est le favori des connaisseurs et des sportifs qui le montent et le dévalent au pas de course, afin de laisser derrière eux une journée de travail. Débutant au versant Nord/Ouest de la montagne, il dure 1h30 et propose un lieu idéal pour une halte rafraîchissante, un parvis pendu au splendide panorama, juste avant de traverser la magnifique grotte d’Orjobet.

Le dos du mont Salève recèle quelques joyaux, dont un centre bouddhiste tibétain placé sous l’autorité spirituelle du Dalaï Lama, la grotte du Diable et le Grand Piton qui culmine à 1’379 mètres et qui offre une vue d’exception.
Le balcon de Genève est adulé des artistes: écrivains, peintres et compositeur de musique ont gravi ses sentiers, respiré son air pur, succombé devant ses horizons azurés, et laissé leurs imaginaires foisonner pour notre plus grande délectation. Voici les premiers vers d’un poème de Alphonse de Lamartine:
Te souviens-tu du jour où gravissant la cime
Du Salève aux flancs azurés,
Dans un étroit sentier qui pend sur un abîme
Nous posions en tremblant nos pas mal assurés?
Tu marchais devant moi. Balancés par l’orage,
Les rameaux ondoyans du mélèze et du pin,
S’écartant à regret pour t’ouvrir un passage,
Secouaient sur ton front les larmes du matin…

Photographie © Vincent Deprez
Info, tarifs & horaires sur le site internet ci-dessous

CLOSE
CLOSE