To Audrey with Love

To Audrey with Love

Et si on se plongeait dans l’élégance du passé? Cet été, l’expo à ne pas manquer se passe à quelques kilomètres de Genève… du côté de la Fondation Bolle. Après les musées de Thyssen-Bornemisza à Madrid et de Gemeente à La Haye, c’est au tour de la cité morgienne d’accueillir une rétrospective au nom qui laisse rêveur: Hubert de Givenchy – to Audrey with love. Le couturier, réputé discret, rend ici un bel hommage à sa muse, retraçant au fil des tenues et des précieuses archives près de 40 ans d’amitié et de complicité. Robes sur-mesure, silhouettes mythiques, photographies personnelles et témoignages intimes illustrent au travers des époques l’histoire d’une actrice devenue légende. Petit flash-back au départ de cette célèbre amitié…
Année 1953, la frêle et pétillante Audrey Hepburn, alors peu connue du 7e art, pousse la porte de l’atelier Givenchy. Accueil cuisant. Le couturier dépité s’attendait à recevoir la star du moment Katharine Hepburn. Demi-tour pour la jeune brindille froissée venue s’habiller pour l’un de ses films. Mais, c’est lors d’un dîner de la deuxième chance que la débutante laisse le charme opérer. Une rencontre qui signera l’une des plus belles histoires de mode. Teintée de nostalgie, les fans du joli minois et des créations Givenchy pourront découvrir la beauté et la délicatesse des lignes dessinées autour de la filmographie d’Hepburn. Parmi les tournages les plus célèbres: des toilettes de tuile, de satin, de crêpe ou de soie associée et la fameuse petite robe noire dans “Diamants sur canapé”. La taille de guêpe se plaisait à dire à propos de son créateur fétiche: “Les vêtements de Givenchy sont les seuls dans lesquels je me sens moi-même“. Leçon d’élégance, idylle d’une vie, chefs d’œuvres et collections d’un autre temps… qui vous laisseront un petit goût de paradis.

Du 19 mai au 17 septembre 2017
Rue Louis-de-Savoie 73-75, 1110 Morges
Mar à dim 10h-17h

By MBG — 01 Jun '17

TOnight au TO

Rendez-vous au Théâtre de l’Orangerie pour… DANSER. Contrairement aux apparences, [...]

CLOSE
CLOSE