15min avec Mam’zelle Zimmie

15min avec Mam’zelle Zimmie

Ce matin, j’ai rendez-vous avec Mam’zelle Zimmie en “chair et en os” au sein de la Librairie Bernard Letu. Depuis plus de 44 semaines, elle pointe le bout de son nez chaque samedi et dimanche, entre 15h et 16h précises, sur Instagram. Récemment, toujours sur Instagram, elle a offert à ses “followers” du monde entier une visite guidée du Musée d’Art et d’Histoire à Genève nous faisant part de ses impressions. Souvent accompagnée de son lapin, avec lequel elle partage ses observations quotidiennes, elle porte un regard sensible sur le monde qui l’entoure; proche de la nature, la courbe poétique, Mam’zelle Zimmie nous fait aussi voyager des cerisiers du Japon aux sapins de nos Bigs montagnes suisses. Quelque chose dans son regard, dans son trait nous renvoie à une part de nous-même; la relation évolue au fil des dessins, des points communs aussi, jusqu’à ce qu’une rencontre, en tout cas pour ma part s’impose.

Mam’zelle Zimmie est née de l’imaginaire de sa créatrice. Son auteure, en quête de créativité, a commencé à dessiner quotidiennement en 2006 pendant 15 minutes précisemment. Diplômée d’un Master en Lettres, elle travaille dans la communication du domaine culturel et octroie toujours ses 15 minutes journalières au dessin. “Je pose simplement du trait, toujours le même format de papier, toujours avec le même feutre, toujours un premier jet sans possibilité d’effacer”. De ce trait spontané, Mam’zelle Zimmie et son lapin (“ou son chat, cela dépend de l’humeur du jour”) sont apparus. Chaque samedi, elle choisit parmi les dessins de la semaine, deux heureux élus qui seront postés sur Instagram. Entre temps, la créatrice a illustré la ville de Carouge en cartes postales, disponibles entre autre chez La Libellule Papiers & Co ainsi qu’au Musée de Carouge.

Bonjour Mam’zelle Zimmie, je suis enchantée de vous rencontrer. Dites-moi, pourquoi avoir choisi le réseau social Instagram pour nous raconter vos aventures?
Instagram me permet facilement d’entrer en relation avec des personnes du monde entier. C’est extraordinaire, quelle que soit la culture des gens, leur éloignement géographique, nous partageons la même intimité, cela m’étonne toujours que ce que je vis, ce que j’aime, puisse à ce point entrer en résonance avec d’autres. Ma communauté c’est un peu la famille de mon âme. Je n’ai fait ma sortie sur Instagram qu’en janvier de cette année, avant j’étais bien cachée à la maison, dans les piles de dessins de celle qui m’a fait naître…

A quoi rêvez-vous?
Je rêve de paysages tranquilles, d’arbres solitaires aux branchages mélodieux, de belles rencontres au calme. Je rêve parfois de spirales, de vagues et de vent. Mais toujours il y a de l’espace pour respirer et contempler.

Serait-il possible de vous rencontrer ailleurs que sur Instagram ou le site de votre créatrice?
Pour l’instant les petits univers de Mam’zelle Zimmie n’apparaissent que sur Instagram et sur son site. Mais ma créatrice m’a dit qu’elle a plein d’envies avec moi, de me détourner, de me peindre à l’aquarelle et me transformer en marque-page (moi qui aime tant lire j’en serais enchantée), de me faire apparaître sur des sacs, des post-it… Elle aimerait aussi faire des cartes de vœux. Les cartes actuellement en vente sont des dessins de maisons de Carouge aux couleurs vives. Un autre dessin de Carouge (une commande) est actuellement en cours de création, ainsi que plusieurs vues de Genève…

Pensez-vous un jour rendre visite à une galerie d’art, par le biais d’une exposition?
Oh voici un bien grand mot pour Mam’zelle Zimmie ! Je viens à peine de sortir de ma maison, d’ici à ce que je m’expose je vais encore parcourir un bout de chemin. Je me verrais plutôt apparaître avec mon lapin en petit au pied des immeubles de la ville… mais je risque de mal finir avec des idées comme celles-ci… 

Au sein de My Big Geneva, nous avons l’habitude de donner un questionnaire aux personnalités genevoises comme vous le savez. Mam’zelle Zimmie a bien voulu répondre avant de repartir dans la sacoche de sa créatrice vers de nouvelles aventures que je retrouverai ce samedi et dimanche sur Instagram.

Un lieu qui vous ressemble
La Place du Temple à Carouge, pour les chats et la tranquillité des arbres
Votre cantine officielle
Le bord du lac pour pique-niquer
Chocolat noir ou au lait?
Au lait
Un objet fétiche
Le feutre qui me donne vie
Un livre de Robinson
Ressusciter de Christian Bobin
Un artiste sur votre playlist
Jean-Sébastien Bach.
Le super-héros que vous auriez voulu incarner
La petite amie de Petzi
Un site internet dont vous êtes accro
Instagram bien sûr 🙂
Jamais sans…
Mon lapin

PS: pour contacter Mam’zelle Zimmie, il suffit de lui envoyer un email (lien ci-dessous). 
Illustration © Mam’zelle Zimmie

CLOSE
CLOSE