MBG habite chez Infomaniak

MBG habite chez Infomaniak

La question revient sans cesse: où se trouve My Big Geneva? Autant l’écrire une bonne fois pour toute, My Big est juste ici (voir ci-dessous): toutes nos idées, nos photographies, nos contenus écrits, nos rencontres, nos vidéos, nos valeurs, nos souvenirs, les festivals genevois, tout, absolument tout se trouve dans les datacenters d’Infomaniak.

Le site de My Big Geneva est hebergé chez Infomaniak
Et pourquoi My Big a-t-il choisi Infomaniak pour héberger son site internet et composer ses newsletters (auxquelles nous espérons que vous êtes abonné si vous me lisez à cet instant)…
La réponse est multiple.
Tout d’abord, dans un souci d’économie puisque My Big est une association à but non lucratif, Infomaniak possède le .ch le moins cher du marché ainsi qu’un outil de newsletter à faire pâlir Mailchimp. Mailchimp qui nous facturait des sommes conséquentes car nous avions dépassé depuis belle lurette les 2’000 abonnés offerts “gratuitement” par ce dernier, sans parler des nombreux bugs (surtout dans la mise en page) ni de l’impossibilité de prendre contact quand un problème survenait (d’ailleurs, il habite où Mailchimp? Dans le pays de Trump à Atlanta…). Je dois à Mailchimp quelques cheveux blancs (que j’ai bien sûr tout de suite arraché) et ce, à l’âge de 36 ans…
Mais l’économie à tout prix, je ne suis pas d’accord: héberger son site internet au Bangladesh, sur un serveur inconnu dont la protection des données laisse à désirer, non merci.

Infomaniak n’est pas seulement un hébergement ou un outil à la pointe de la technologie: c’est une entreprise neutre et indépendante, établie à Genève par deux fondateurs: Boris Siegenthaler et Fabian Lucchi. Pas d’actionnaires. Un service technique à NOTRE service 7j/7 et je peux vous dire que j’ai abusé de leur patience à de nombreuses reprises. Mais au lieu de répondre à mes 45’000 questions en utilisant un jargon de Geek, le service technique d’Infomaniak parle non seulement 5 langues mais il sait surtout expliquer les choses simplement. Communication parfaite. Problème résolu (si problème il y a).
Le comble de l’histoire: Infomaniak dont le chiffre d’affaires provient de la technologie – déshumanisante (je ne vais pas m’attarder sur ce sujet) – est une entreprise à taille humaine pour qui le client et l’humain sont importants.

Un exemple? Je me suis longtemps entretenue avec Thomas Jacobsen (Communication & Marketing) et voilà qu’il me parle de certification ISO. Heu.. Quesa quo? Infomaniak est une entreprise dite “écologique”: cette décision n’émane pas d’un effet de mode afin de surfer sur la vague je-mange-bio-je-trie-mes-dêchets-mais-je-conduis-un-v12-chaque-jour-pour-aller-au-boulot. Cette décision est une véritable volonté de Boris Siegenthaler, CEO d’Infomaniak qui alloue un poste entier à la gestion de l’énergie et environnement et encourage activement ses employés à la mobilité douce. Chaque année, des consultants externes viennent vérifier que les objectifs écologiques sont atteints au sein d’Infomaniak. Et si vous ne me croyez pas, il vous suffit de cliquer ICI.

Avant de quitter notre hébergement fort confortable je l’avoue (avenue de la Praille) après cette little visite guidée, je n’ai pas pu m’empêcher de soumettre à Boris Siegenthaler notre Big questionnaire. Voici ses réponses:

Ta cantine officielle à Genève
Hmm le Dix-Vins, le Flacon, la Maison Rouge, Le Bistroquet, le Kudeta… c’est là où je m’alcoolise à midi si c’est la question?Chocolat noir ou au lait?
Les deux, noir et pas torréfié pour vivre longtemps, et au lait pour mourir heureux demain.
Ton objet fétiche
Ma baraque avec tout ce qu’il y a dedans, femme et enfants inclus.
Ton livre de Robinson
Mon abonnement à la revue “La Recherche”.
Un artiste sur ta playlist
RadioMEuh.com pour sa biodiversité musicale. 
Le film culte que tu as vu plus de 259 fois
Hmm… mes films cultes pour qu’ils le restent, je les vois très rarement. On va dire Blade Runner, car c’est le prochain que je me réjouis de revoir avec mes filles. Et dans des temps anciens avant Internet, j’ai peut-être vu un porno sur une vhs plus de 259 fois ou peut être 259 vhs une fois.
Le super héros que tu aurais voulu incarner
Mes parents, ils m’ont transmis quelques supers pouvoirs, mais aussi leurs défauts. Pour le moment ça fonctionne, mes enfants pensent que je suis un super héros; si j’arrive à leur transmettre 2-3 trucs, ça sera juste énorme.
Un site internet dont tu es accro
Wikipédia, je n’en suis pas accro, mais c’est pour moi ce que le web a fait de plus beau.
Jamais sans…
Tout ce que je viens de citer dans cette interview.

PS: afin de faire taire les mauvaises langues, ceci n’est pas un publireportage (strictement interdit au sein de My Big Geneva). Au même titre que toutes les Big plumes, je n’ai pas été rémunérée pour écrire cet article.

CLOSE
CLOSE