Musée d’Art et d’Histoire

Musée d’Art et d’Histoire

Les musées d’art et d’histoire de Genève sont un ensemble de 5 sites: le Musée d’art et d’histoire bordé de deux grands boulevards, le Cabinet d’arts graphiques, la bibliothèque d’art et d’archéologie, la Maison Tavel et enfin le Rath. Ce sont des passages obligés lorsqu’on visite la vieille-ville de la Cité de Calvin. J’ignorais jusqu’à récemment (merci iGersGeneva) que ces 5 sites sont regroupés en réseau et font partie de la même institution muséale. Je sais, c’est la honte. Comme quoi, la Ville de Genève me réserve toujours des surprises… Et vous devriez le savoir depuis le temps, j’adore les surprises (quand elles sont Big).
Afin de leur rendre hommage et dans le cadre de notre partenariat avec iGersGeneva, j’ai sauté sur l’occasion d’écrire sur le Musée d’art et d’histoire car il fut un temps où je prenais la direction de la rue Charles-Galland en tant qu’étudiante en histoire de l’art de manière quasi-quotidienne. Et oui, au sous-sol de ce vaste quadrilatère, il y a un amphithéâtre où les professeurs de l’Université de Genève m’ont enseigné tous les courants, mouvements et figures artistiques majeures de l’art contemporain. Je me suis aussi coltinée l’introduction à l’art médiéval (vraiment pas mon truc) au même endroit, mais je m’égare, retour dans le vif du sujet. Nostalgie quand tu nous tiens!

Inauguré en 1910, le MAH a été surnommé le Grand Musée avec ses 7000m2 de surface d’exposition. Réalisé par l’architecte Marc Camoletti, il a été conçu comme un melting-pot de richesse et de diversité entre sculpture, architecture, histoire, peinture, archéologie et arts appliqués. En ses murs centenaires, les plus illustres artistes locaux ont accroché ou installé leur oeuvre: Liotard, Saint-Ours, Pradier pour ne citer que certains d’entre eux.
Paris possède le Louvre (trop de touristes), New York le MoMa (on s’y perd), Chicago son Art Institute (une révélation lorsque je m’y suis rendue), Athènes le musée de l’Acropole (conçu en 2003 par l’architecte suisse Bernard Tschumi) et ainsi de suite… Genève dispose et impose le MAH sur lequel ces derniers temps souffle une bise de modernisme. À commencer par des visites guidées sur Instagram par Mam’zelle Zimmie qui adore s’asseoir avec son lapin devant son tableau préféré – L’été d’Alexandre Calame – ou les balades d’Elyx. Le MAH organise aussi des Afterworks sous différentes thématiques: des “speed dating” aux “happenings” et des rendez-vous d’artistes (deuxième saison orchestrée par l’artiste de graffiti Serval et l’illustrateur Jean-Philippe Kalonji) un dimanche par mois. Une occasion unique de voir de vive vue comment un artiste intègre en live l’héritage artistique.
Genève City Guide, Mam'Zelle Zimmie au MAH

Une visite au MAH s’achève toujours, surtout en été, par une little pause gourmande au Barocco, l’une de mes terrasses préférées où l’on peut déguster un déjeuner, une glace ou encore une part de gâteau fait maison.

Il n’y a plus de poussière au MAH depuis fort longtemps… allez vérifier si vous ne me croyez pas…

Du mardi au dimanche de 11h à 18h (fermé le lundi)
Rue Charles-Galland 2, 1206 Genève
Entrée libre aux collections permanentes
Expositions temporaires entre 5.- et 20.-
Entrée libre jusqu’à 18 ans et le premier dimanche du mois

CLOSE
CLOSE