Montpellier la surdouée

Montpellier la surdouée

Suite de mes échappées estivales en terres françaises. Voici Montpellier, ville à forte concentration étudiante, elle brille depuis plusieurs décennies comme ville d’excellence. Primée en tant que ville la plus culturelle, la plus dynamique, la plus innovante, la plus sociale… La liste des qualités de la surdouée est longue. Vous y découvrirez une cité internationale de la danse, des festivals de musique, cinéma, culture, le Pavillon populaire, espace pour la photographie… donc vous trouverez forcément votre bonheur dans cette ville hyperactive et bouillonnante.
Vous savez déjà que je loue “local”, c’est devenu une habitude car c’est pratique et peu cher. Pour profiter à deux, nous avons choisi un petit studio niché en bordure du centre historique et à deux pas de la place royale du Peyrou. Accueillis par Alexandre, il vous donne en quelques minutes les incontournables de la ville et aussi: comment aller à la plage, car la mer est proche de la ville!

Atypik resto, 15 rue Jean-Jacques Rousseau
Première découverte au pied de notre nid pour amoureux, ce restaurant atypique à la décoration créative: vos dessous de plats sont des vinyles (les danses slaves de Dvorak pour moi), vous êtes éclairés par Betty Boop accrochée au mur dans sa version lampe. Nous y avons mangé un gaspacho piquant apporté dans un pot navigant sur un petit bateau. La salade de gambas et agrumes est délicieuse, mais c’est le dessert qui retournera vos sens : smoothie pistache et avocat avec du sucre pétillant, miam, j’en salive encore.

Bento Café, 44 rue de l’Université
La palme de mes bonnes adresses revient au Bento Café. Sous-titré “la vraie cuisine japonaise”, je ne peux que plussoyer ce slogan à 100% vrai. C’est familial et bon, les bento sont confectionnés sur place pour vous par Dajinja dans la cuisine et Olivier se charge de vous accueillir et de vous servir avec toute la gentillesse qui le personnifie. Nous y sommes retournés deux fois. Anecdote de voyage, mais pour moi révélatrice des qualités des hôtes de ce lieu, Olivier m’a aidée dans ma quête d’un improbable un samedi pour trouver un dentiste en urgence (au final je vous conseille plutôt de garder un flacon d’huile de clous de girofle dans votre pharmacie de voyage, c’est beaucoup plus simple).

La Chineuse en Vadrouille, 42 rue de l’Université
Après ce bon repas et un café assorti d’une glace au litchi, je suis entrée directement dans le deuxième main situé juste un peu plus haut sur la rue de l’Université (à parcourir de haut en bas plusieurs fois). Le nom choisit par la propriétaire des lieux vous donne déjà le programme des découvertes à venir: La Chineuse en Vadrouille. Cécilia est aussi charmante que douée de goût. Dans cette boutique les vêtements, bijoux, accessoires sont des pièces intéressantes qui vous emmènent loin de Desigual, H&M et Zara: mais ouffff!!! Et j’ai craqué pour une pièce de créateurs barcelonais.
Grâce à elle j’ai aussi pu apprécier quelques toiles de Evelyne Perez, talentueuse artiste locale exposée dans la boutique.

Muyuka, 25 rue de l’Aiguillerie
Autre boutique, mais vous en trouverez chaque deux mètres à Montpellier, entrez chez Muyuka. Je vous en parle car je n’ai pas pu résister (encore? ^_) à l’appel d’une jolie robe Dass & Co, enseigne parisienne.

Vélos et plage
Dernier épisode de cette virée clapassière (autre nom pour montpelliéraine) grâce aux vélomagg en libre-service (oui vous y aurez aussi droit à chaque fois…). Nous avons pu aller en vélo jusqu’à la plage de Carnon, mais!! ce trajet prend bien deux heures!! Alors si vous n’êtes pas prêts à pédaler autant, prenez plutôt le tram 3 jusqu’à son terminus où se trouvent aussi des vélos pour aller jusqu’à Carnon, mais en 20 minutes depuis cet arrêt.
Si vous faites toute l’épopée aller-retour, vous dormirez comme des loirs!

A lire aussi: Le voyage à Nantes (août 2016), Bordeaux (juillet 2016) et un week-end à Lyon (juillet 2016) dans la série des échappées estivales en terres françaises.

CLOSE
CLOSE