FR
|
Bonne nuit & faites de beaux rêves

Nous sommes dans les années 70’ à San Francisco, Robert Rich construit alors son premier (d’une longue lignée) synthétiseur. Son but? Expérimenter le son. Ses influences musicales à cette époque sont multiples: de son père guitariste de jazz, il retient Stan Getz et Barney Kessel. A la radio, il écoute le poète sonore Charles Amirkhanian, Terry Riley ou John Cage; il va aussi à la rencontre de la musique indienne, du Cabaret Voltaire, du punk et du jazz afrocentrique. Il vénère Eno (oui, celui qui expose en ce moment pendant le Festival Electron) et s’intéresse à la musique dans sa capacité d’introversion (a contrario d’extraversion): Robert Rich aime rêver et entend bien s’aider de la musique pour s’évader et voyager spirituellement… sans prise de drogue, je le précise.
Cet alchimiste du son va organiser des “Sleep concerts” dans la baie de San Francisco en 1985, ce qu’il nomme aujourd’hui sa “plus pure expression musicale”. Et si j’ai pris le temps de vous présenter Robert Rich, c’est pour vous mener sur le chemin de la fonderie Kugler du 5 au 9 avril pour des évènements insolites nocturnes à mi-chemin entre un Présences Electroniques Genève, une expérience artistique dans laquelle vous pourrez prendre part… en vous endormant et un hommage à Robert Rich. Le tout organisé par l’association genevoise Bamba Triste et la Fonderie Kugler.
Libre à vous de prendre votre pyjama ou pas pour le festival Rêves et Illusions – soit une semaine de nuits sonorisées. Ouverture des portes à 22h, fermeture des portes à 22h30 et vous voilà partis dans un monde onirique dans lequel plusieurs artistes vous entraîneront. Votre nuit du 8 avril se passera aux côtés de Perpetual, l’album de Robert Rich.
Buvette à tisanes et snacks seront disponibles toute la nuit et dès 7h du matin, le petit déjeuner vous sera servi jusqu’à 9h.

Bonne nuit les genevois et surtout faites de beaux rêves…

PS: la citation du jour en bonus: “J’aime les choses qui posent des questions et n’ont pas de réponse. Je pense que l’acte d’interroger est un muscle que nous pouvons exercer avec l’art. Une idée maîtresse qui motive ma démarche artistique est que je ne pense pas que l’art remplit un panier garni et vous le donne en disant: “Tiens, voilà la sagesse, voilà la vérité, voilà la beauté”, ça ne fonctionne pas ainsi. (…) L’art peut poser une question, il nous incite à travailler, à faire de l’exercice et ensuite on devient meilleur pour percevoir le merveilleux et le mystère de ce qui nous entoure car nous devenons plus doués pour poser les bonnes questions”. Robert Rich.

Photographie © Yann H. Andersen, “Sleep concert” de Robert Rich au Centre d’Art Contemporain de Copenhagen. 

Du 5 au 8 avril, ouverture des portes à 22h, performances de 22h30 à 7h
Fonderie Kugler, 4bis rue de la Truite, 1205 Genève
Prix: 15.-, inscription par email (ci-dessous)
Samedi 9 avril, soirée de clôture dès 20h jusqu’à 2h
Prix: 20.- (pas d’inscription nécessaire)

rêve-et-illusions

Pensez Big
1 – EXTRA-ordinaire
My Big Geneva promeut des lieux, événements et personnalités EXTRA-ordinaires, à Genève et ailleurs.
2 – Gratuit
S’inscrire à la newsletter de My Big Geneva ne coûte rien.
3 – Généreux
Tout au long de l’année vous pouvez recevoir des cadeaux: concerts, resto, apéro, festivals et bien plus encore!
4 – My Big Geneva a besoin de vivre
Donc My Big Geneva établit des partenariats de CONFIANCE pour vous livrer des bons plans ou des Big avantages. Et se fait donc rémunérer pour cela.
5 – Garanti sans spam
My Big Geneva ne communique pas votre email à un tiers et surtout, My Big Geneva n’harcèle ni votre boîte mail, ni le feed de vos réseaux sociaux.