Sharpness X Frip’n’Rose

Sharpness X Frip’n’Rose

Sharpness X Frip’n’Rose, c’est l’association d’un barbier et d’une friperie, qui s’apprête à ouvrir ses portes d’ici quelques jours. Kevin et Florian sont les deux inspirateurs de ce concept-store en devenir, situé au 22 rue de Lausanne.
Je les rencontre devant leur nouvelle arcade tapissée de bristols jaunes, entre nuées de poussière et tintouin de perceuse. C’est avec modestie et pudeur qu’ils me racontent brièvement leur parcours depuis les pavés lyonnais. Kevin alors déjà barbier, rencontre Florian par le biais d’une amie, alors plongeur dans un restaurant voisin. Ce dernier, passionné de fripes, décide de quitter son travail afin d’installer un corner seconde main dans l’échoppe de celui qui deviendra son futur associé. S’ensuit un deuxième commerce à Morges, puis le dernier en date à Genève, en pop-up dans la boutique Harley Davidson située place du Bourg-de-Four. Après une cessation d’activité soudaine (Harley Davidson, c’était bien quand Bardot enfilait encore ses cuissardes), les garçons se retrouvent dans la panade, et décident d’ouvrir prématurément leur nouveau shop prévu initialement pour la rentrée prochaine.
Pas le temps de réfléchir, le 10 mai c’est l’ouverture, et le 7 juin l’inauguration (sortez le Filofax).

Première impression, ces deux garçons aiment les gens. Beaucoup. Kevin et Florian n’envisagent qu’une seule manière de faire de leur passion un commerce, en proposant un service exigeant et des produits de qualité à juste prix. L’important, c’est que les gens franchissent la porte avec le sourire. Les vêtements de seconde main ne proviennent pas de déstockages de masse, mais sont sélectionnés pièce par pièce par Florian. Soumettre une vraie identité, tout en s’adaptant à la demande, là est le vrai challenge. D’ailleurs, à Genève comme à Lyon, la tendance est au sportswear eighties des indémodables Adidas, Ellesse, Fila etc. Cela dit, vous trouverez aussi des bombardiers Avirex pour une allure Top Gun, ou quelques perles rares pour parfaire un style grand-mère Yetta. Quant à la partie barbier, elle se focalise sur une approche traditionnelle du métier, avec un savoir-faire ancestral. Malgré son jeune âge, Kevin a déjà quelques années de coupe chou à son actif. Une fois confortablement installés, les garçons souhaitent développer leur concept en aménageant à leur tour un espace pop-up, dédié à des collaborations éphèmères… Tatoueurs, artistes, jeunes créateurs. Affaire à suivre.

Photographie © Julien Herger
Rue de Lausanne 22, 1207 Genève
Mar, mer, ven 10h-19h; jeu 10h-21h; sam 10h-18h
+41227401085

CLOSE
CLOSE