Une rencontre royale

Une rencontre royale

Intriguée et attirée par le profil de Royale Georgette sur instagram, je décide de la rencontrer au Boréal Café à Genève. Comme le coup de cœur est instantané, je vais vous faire pénétrer dans son univers fait de vêtements et de costumes originaux, de créatures fantastiques et de dessins.

Delphine, de son vrai prénom, est passionnée de couture et de costumes depuis sa plus tendre enfance. Ce qui a bien faillit lui valoir quelques ennuis le jour où, avec de vieux rideaux, elle se confectionne une robe en cachette avec la machine à coudre  de sa maman. Celle-ci, d’abord pas très contente de la découverte, est très vite fascinée par le talent évident de sa fille.

De fil en aiguille (et c’est vraiment le cas de le dire en l’occurrence) Delphine se confectionne ses propres habits, elle démonte et remonte sa machine pour comprendre son fonctionnement et fusionne avec elle, comme un pianiste avec son instrument.

Royale Georgette
Mais qui est Georgette et qu’a-t-elle donc de si royal? C’est le nom d’un tissu en réalité. D’abord il y a eu la pauvre Nadine (comme la baronne de…), personnage qui ne sait comment s’habiller et customise les vieux habits de sa garde robe. Une boutique s’ouvre, sorte de cabinet de curiosités. Mais vendre, créer et faire des retouches tout en un n’est pas chose aisée et cette pauvre Nadine arrive aussi au bout de sa garde robe. Elle a gagné en expérience, ce qui lui permet de se réinventer et d’exploser en Georgette la Royale, en osant strass et paillettes.

Delphine est entourée d’amis du milieu alternatif, les artistes qu’elle y rencontre lui collent comme un gant. Elle aime la fièvre, l’électricité des coulisses avant un spectacle, cette liberté de multiplier les folies (visitez les liens de Knitabit ci-dessous pour voir que tout est vraiment possible). Chacun est impliqué et là pour le show à 200%. On la reconnaît pour ses capacités à créer des costumes avec des riens et très vite, elle y trouve sa place. Elle fait des costumes, des faux culs (wikipedia va être votre ami si comme moi vous n’avez pas idée de ce que c’est) en les remaniant à sa sauce, car le spectacle permet toutes les couleurs, tous les graphismes.

Le maître mot, qui nous plait tellement chez My Big Geneva, rester libre de ses choix: elle s’organise pour ne pas se trouver bloquée dans des projets qui ne lui plaisent pas.

En parallèle et de manière plus solitaire, Delphine exprime tout un univers intérieur au travers de ses dessins visibles sur instagram. C’est ainsi qu’elle a commencé à me fasciner, sans doute car j’y ai retrouvé une résonnance timburtonienne.

Actuellement, Delphine collabore avec l’artiste Caroline VITELLI à la confection d’un accessoire retro. Une association entre création textile et dessin, mais vous n’en saurez pas plus, alors gardez l’œil ouvert sur nos publications et celles de ces deux artistes talentueuses!

Photographie © Irina Popa © RoyaleGeorgette
Masque © knitabit

CLOSE
CLOSE