FR
|
3 films + 1 série à déguster

3 films, 3 histoires qui nous emmènent partager la jeunesse d’une cheffe d’orchestre hors du commun; rencontrer une grand-mère centenaire filmée par sa petite-fille et enfin s’aventurer dans un monde futur avec des lentilles de réalité augmentée. En bonus, une série satirique. 

 

DIVERTIMENTO (au cinéma)
de Marie-Castille Mention-Schaar avec Oulaya Amamra.
VF

Dès l’âge de 12 ans, Zahia rêve de devenir cheffe d’orchestre. Elle apprend ce métier aux côtés du Maestro Sergiu Celibadache avant de fonder en 1998 l’Orchestre Symphonique Divertimento. Soutenue par sa soeur jumelle, Fettouma, elle se bat contre les clichés et les préjugés afin d’atteindre son objectif. L’accès à la culture pour tous est le fil d’Ariane dans ce film biographique où les oeuvres de Prokofiev, Schubert, Ravel, Beethoven prennent une nouvelle ampleur, jusqu’à ce que la cheffe d’orchestre et son orchestre ne fassent plus qu’un.

 

(IM)MORTELS (sur cinefile.ch)
De Lila Ribi. 

La grand-mère de Lila Ribi est centenaire. Pendant des années, elle la filme tout en lui posant à chaque fois la même question: que se passe-t-il après la mort? Greti lui répond toujours: après la mort, il n’y a rien.
Alors sa petite fille tente de trouver une meilleure réponse. 

 

SIGHT (sur Youtube)
De Sight Systems.

Ce court métrage futuriste d’Eran May-raz et Daniel Lazo présente la vie d’un homme complètement connectée (ou complètement dé-connectée de la réalité).
Le personnage principal utilise des lentilles de réalité augmentée et cherche sa deuxième moitié.
Glacial. 

 

THE CONSULTANT (sur Prime Video)
De Tony Basgallop. 

The consultant est tout d’abord un livre de Bentley Little. C’est l’histoire d’une entreprise en péril à la suite du meutre de son CEO. Elle décide d’engager un consultant, Monsieur Patoff qui petit à petit va prendre le contrôle tel un Léviathan. Sortie le 24 février. 

 

Photographie © (Im)mortels

Pensez Big
1 – EXTRA-ordinaire
My Big Geneva partage des lieux, des idées et des personnalités hors du commun.
2 – Gratuit
S’inscrire à la newsletter de My Big Geneva ne coûte rien.
3 – Curieux
Car ce n'est pas un vilain défaut.
4 – Ouvert d'Esprit
Clé fondamentale pour prétendre au bonheur.
5 – Garanti sans spam
My Big Geneva n’harcèle ni votre boîte mail, ni le feed de vos réseaux sociaux.