Inauguré en 2009, l’espace Ergasia, une galerie d’art rattachée à l’hôpital psychiatrique de Cery accueille pour la première fois un talent aussi jeune qu’Eva Kant. Et si Bernard Bosson, directeur de la galerie Ergasia, l’a choisi, c’est avant tout pour la qualité de son travail artistique et sa personnalité : « il s’agit aussi de promouvoir l’expression créatrice comme vecteur de rétablissement pour des personnes aux parcours existentiels troublés et difficiles.

Trouver un rôle social est souvent difficile dans une société normative. La meilleure preuve de récompense pour un artiste est de voir un regard intéressé se poser sur son œuvre. L’occasion de lui donner ou redonner confiance, de valoriser sa propre image et d’augmenter son autonomie.

Mais avant d’en arriver là, que de chemins parcourus, souvent longs et sinueux pour ne pas dire tortueux. C’est pour cela qu’il faut repérer et identifier ces divers talents artistiques ».

En 2014, la Prof. Fabienne Picard, neurologue d’Eva Kant, présente à Genève une conférence intitulée « L’art et l’épilepsie » où elle expose différentes hypothèses basées sur des recherches scientifiques. Elle nous rappelle alors que Socrate, Lord Byron, Flaubert, Dostoïevski, Van Gogh pour ne citer qu’eux, ont tous été épileptiques.
Une année plus tard, Eva Kant expose pour la première fois à l’espace La Lignière où elle rencontre un public inattendu et est le témoin des émotions que provoquent ses œuvres.

La précocité de sa maitrise des couleurs et de la composition est évidente ; il y a dans le travail artistique d’Eva Kant une dimension immanente probablement exacerbée par sa condition neurologique, diagnostiquée à l’âge de 7 ans. Il aura fallu, pour faire face à ce diagnostique, la persévérance d’une mère, guidée par son intuition.

Et plutôt que de laisser l’isolement s’installer, elle lui offre des crayons, de la peinture acrylique et du papier, afin de pallier aux difficultés que sa fille rencontre dans les échanges avec autrui. Face à la toile encore blanche, Eva plonge dans son élément et partage avec nous sa vie intérieure. Les mots deviennent superflus.

Cette exposition met en avant cet artiste et nous permet de découvrir sa personnalité au travers de son art. Si le talent d’Eva est une évidence, cette exposition met en lumière l’Art comme forme d’expression universelle.

Copyrights: Kleio Obergfell photography
Yu Ran Kim WE COUTURIERES