FR
|
How I fell in Love with Budapest

Clear blue sky par 35°, je dois dire que c’était la belle surprise de l’été. Pépites tous styles confondus, tags urbains, influences voisines ou lointaines, squats über lookés et ville animée… Il fallait aussi que les hongrois conservent l’esprit vintage et soient super friendly! Loin du portrait lisse du triangle d’or, on découvre un savant mélange d’époques, de chaos et de créativité! Voilà une ville-musée loin des clichés. En clair, j’essaie de vous dire qu’à 2h de Genève se trouve la capitale “hipsterique”, out of space, out of time… Peut-être bien la plus belle façon de voyager 😉

Manger Bon:
Le Zeller: Alors pour faire court, la famille Zeller vient du lac Ballaton. Papa Zeller fait le vin, Maman Zeller pêche le poisson, et fiston (plutôt canon) s’occupe de planter le décor folklo et de vous offrir un repas soigné aux petits oignons. Ici tout y est délicieux. Du vin aux mets de saison, de la déco au service tellement attentionné qu’on pourrait croire à une caméra cachée. De loin notre meilleure adresse! Aussi Kavinsky utca, le Café Köleves pour une cuisine yiddish revisitée…

Ptit-Dej à la crème:
Budapest regorge de vieux cafés comme vous en rêviez (New York, Gerbeaud, Central, Gellert…) Du coup, nous nous étions fixés la mission crèmeuse d’un café/pâtisserie par jour. How light is that 😉 Le Book Café est devenu notre QG (parce qu’à 2 pas de la maison) et adopté par une clientèle de quartier. Peintures, fresques, dorures, vitraux ou mobilier art déco…. Café latté, kremes et scones de toute beauté… Voilà comment bien commencer la journée et rentrer dans nos fringues serrés!

Ruin Bars:
A Budapest, tu n’iras pas sans passer par là! C’est le passage obligé pour vivre la nuit alternative hongroise. Imagine un peu, des bars sauvagemment déglingués installés dans des immeubles à l’abandon pendant les années rouges… Laissés en l’état, décorés de bric et de broc dans une ambiance résolumment 80’s, voilà qui devrait te donner de sérieuses idées de récup’ mais surtout te faire passer une soirée complètement dingue autour d’une pinte à 2€. Must-see, must-go… Le célèbre Szimpla Kert, l’Instant ou le Fogashàz (une ancienne clinique dentaire). Autant d’ambiances que de pièces ou d’apparts décalés, avec des objets chinés ici et là dans un joyeux brouhaha.

Les Bains:
Pour aller faire trempette, vous aurez l’embarras du choix grâce à nos amis turcs 😉 Les bains populaires de Széchenyi dans un style néo-renaissance – magiques à la tombée de nuit avec pour les frileux une eau à 40°, à condition bien sûr d’aimer le jaune… Mais aussi, les bains Gellert dans un décor art nouveau, vitraux et mosaïques colorés, sculptures grâcieuses… pour puiser dans la belle époque le temps d’une journée. En sortant de votre baignade, petite halte au Gellert hôtel qui ne manquera pas de vous rappeler le scary movie Shining avant de regagner l”effervescence côté Pest.

Se loger:
Airbnb, pour un coup de fusil au coeur des quartiers qui bougent, mais aussi Dorottya apartment… Se rapprocher du quartier des Ruin Pubs ou la Kiralyi utca, de loin les plus vivants! Côté maison de charme, le Brody house, repaire des artistes et de la jeunesse dorée.

Pensez Big
1 – EXTRA-ordinaire
My Big Geneva promeut des lieux, événements et personnalités EXTRA-ordinaires, à Genève et ailleurs.
2 – Gratuit
S’inscrire à la newsletter de My Big Geneva ne coûte rien.
3 – Généreux
Tout au long de l’année vous pouvez recevoir des cadeaux: concerts, resto, apéro, festivals et bien plus encore!
4 – My Big Geneva a besoin de vivre
Donc My Big Geneva établie des partenariats de CONFIANCE pour vous livrer des bons plans ou des Big avantages. Et se fait donc rémunérer pour cela.
5 – Garanti sans spam
My Big Geneva ne communique par votre email à un tiers et surtout, My Big Geneva n’harcèle ni votre boîte mail, ni le feed de vos réseaux sociaux.