Lou Zhenggang

Déclarée enfant prodige par le gouvernement chinois à l’âge de 12 ans, Lou Zhenggang suit une formation approfondie auprès des maîtres de son temps. Elle a acquis une renommée nationale en tant que figure légendaire de la calligraphie et de la peinture chinoise dans les années 1970 et 1980. À l’âge de 20 ans, elle déménage au Japon où elle développe une technique EXTRA-ordinaire avec une poésie et une émotion profondes.

En 1993, Lou expose au siège de l’ONU à New York alors que le Fonds des Nations Unies pour l’enfance imprime 22 de ses œuvres sur des cartes postales distribuées dans plus de 140 pays et régions. En 2007, les 34 œuvres en série intitulées Life & Love de Lou Zhenggang ont intégré la collection permanente du China National Museum.

Exposée par de nombreux musées renommés et des collectionneurs privés, Zhenggang s’est imposée comme l’une des artistes les plus importantes de notre temps.

Inspirée par la philosophie d’Héraclite, Everything Flows est la dernière exposition de Lou Zhenggang; son titre signifie que tout est en flux et en mouvement continus. Organisé pour la Gallery Nyoze par Riana Raouna, Everything Flows est actuellement virtuellement exposée sur Kunstmatrix; une occasion unique d’interroger la curatrice sur le travail de cette artiste phénoménale.

  • Pourquoi avez-vous sélectionné les œuvres de Zhenggang pour cette exposition?

Riana Raouna: “Ce qui m’intéresse le plus, c’est la force spirituelle et la passion de Lou Zhenggang reflétées sur la toile. Dans ses peintures abstraites, souvent de très grande taille, l’artiste combine harmonie et tension d’une manière non seulement esthétique, mais aussi émouvante.

Bien que ses peintures à l’huile et à l’acrylique soient abstraites, on peut clairement identifier que l’élément de l’eau joue un rôle protagoniste, puisque l’artiste s’inspire du paysage de l’océan Pacifique, qu’elle contemple depuis son atelier à Izu, au Japon. Dans ses peintures, Zhenggang célèbre l’océan et le ciel en tant qu’éléments primitifs porteurs d’une mémoire et d’une sagesse universelles acquises au cours de milliers d’années d’existence. Par des coups de pinceau dynamiques et libres sur la toile, la couleur et la lumière sont utilisées pour exprimer les humeurs changeantes de l’Océan qui sont des expressions métaphoriques des émotions humaines. Ils dépeignent la nature transitoire de l’existence entre la joie, la mélancolie et le vertige de la vie contemporaine.

À une époque de défi et d’incertitude globale, j’ai senti qu’il était important d’organiser une exposition où la nature éphémère et subjective de la réalité est mise en valeur. En outre, la doctrine du “flux” d’Héraclite correspondait parfaitement à l’intérêt de l’artiste pour la culture de soi et l’évolution à travers la représentation de l’océan en mouvement et transformation continus.

“Everything Flows” est une exposition pleine d’espoir et d’optimisme qui célèbre l’universalité et la sagesse de l’océan qui maintient sa grâce et son harmonie indépendamment de la turbulence ou de la tranquillité. Elle repose également sur la philosophie de Giles Deleuze selon laquelle, l’expérience esthétique du “voir” permet au spectateur d’échapper aux strictes limites de l’esprit conscient vers de nouvelles voies d’imagination et de sagesse intérieure.

  • En pleine pandémie, tout ne semble pas être un flux continu… Pourriez-vous élaborer sur la philosophie d’Héraclite qui vous a inspiré le thème de cette exposition?

Héraclite a été le premier philosophe influent du changement et l’une des déclarations de sa doctrine est que “tout coule, et rien ne dure autre que le changement”. Le titre de l’exposition est emprunté à sa célèbre citation “Τὰ πάντα ῥεῖ” (ta panta ri) qui se traduit par “Everything Flows”.

La connaissance Héraclitienne sert à faire face au changement et se concentre autour des paires d’opposés entre lesquelles nous oscillons; la maladie rend la santé agréable, la fatigue succède au repos et le chemin qui monte et descend est le même. Ces combinaisons d’opposés reflètent l’unité du monde qui résulte de la diversité. Comme le dit Héraclite, “l’équilibre absolu dans le cosmos ne peut être maintenu que si un changement dans une direction conduit finalement à un changement dans l’autre”.

La pandémie mondiale pourrait être perçue comme un moment sombre, mais il y a beaucoup de leçons à tirer. “Everything Flows” est particulièrement pertinent pour les moments difficiles que nous traversons, en explorant la fluidité de la vie, la nature subjective de la réalité et la nature cyclique du temps; l’Océan nous relie au passé et au présent, traversant le temps et façonnant la connaissance et l’expérience humaines. Le changement est une réalité de la vie et doit être accueillie avec courage et curiosité.

  • Les œuvres de l’artiste sont actuellement exposées virtuellement au Kunstmatrix, comment utilisez-vous la technologie pour promouvoir et vendre de l’art?

La technologie joue un rôle essentiel, d’une part en permettant aux artistes d’exposer et de vendre leurs œuvres à l’international et, d’autre part, aux amateurs d’art et aux collectionneurs de rester en contact avec l’art. Historiquement, le monde de l’art hésitait à adopter la technologie, car l’interaction sociale avec des artistes et des amateurs d’art partageant les mêmes idées dans un environnement physique était une partie importante de l’expérience.

 Cependant, les galeries d’art, les commissaires d’exposition et même les maisons de vente aux enchères ont déplacé leurs efforts vers la présence numérique dans un délai très court avec des résultats impressionnants et positifs. Les expositions en ligne, les salles de visionnement en ligne, les expositions de réalité virtuelle et les enchères en ligne sont la nouvelle réalité d’aujourd’hui.

La possibilité de voir des expositions où que vous soyez dans le monde a brisé toutes les barrières géographiques et a également attiré l’attention d’une nouvelle génération plus jeune de collectionneurs qui, autrement, ne visiteront pas une galerie d’art. Et bien sûr, il ne faut pas sous-estimer le fait que l’utilisation de la technologie contribue de manière significative à la minimisation de l’empreinte carbone, puisque les coûts de transport et la logistique nécessaires dans le cas des expositions physiques ne s’appliquent pas.

 La numérisation du monde de l’art est là pour durer, et elle va créer encore plus d’opportunités pour la démocratisation de l’art. 


À propos de Riana Raouna

Riana est une commissaire d’exposition indépendante, agent d’artistes et une écrivaine d’art contemporain. Elle est diplômée d’une maîtrise en art contemporain du Sotheby’s Institute of Art à Londres, et d’une autre en communication marketing. Elle possède plus de 20 ans d’expérience. Ses recherches portent sur la théorie esthétique, les politiques identitaires et la migration.

 

PS: un BIG merci à Mary Theodorou pour cette présentation.

Visuels © Gallery Nyoze, Lou Zhenggang
Lou Zhenggang, Untitled 2020, Acrylic on canvas, 194 ×972 cm (6 consecutive works)
Lou Zhenggang, Untitled 2020, Acrylic on canvas, 194 × 162 cm
Lou Zhenggang, Untitled 2020, Acrylic on canvas, 162 × 162 cm