FR
|
Une perle folk à Antigel

Le festival Antigel apporte, comme chaque année, une vague de musiciens qui sortent des sentiers battus. L’américain Sam Beam, de son nom de scène Iron&Wine, en fait clairement partie. Il présentera son 6e album sur les planches polies de l’Alhambra le 3 février prochain. Et cela promet!

Sam Beam est un personnage mystérieux. Caché derrière une barbe généreuse qui pourrait accueillir un nid d’oiseau, le taciturne et introverti folkeux intrigue. Discret et serein, l’auteur-compositeur né en Caroline du Sud à les cartes en main pour déverser une quinte flush royale à tout moment. Préférant l’intimité des lumières tamisées de la Caroline du Nord plutôt que celles, irritantes, des clubs de Miami, il déjoue ainsi le système entêtant du show-business. Cependant, son nom est gravé en haut de la liste des songwriters incontournables. 

Son premier album issu de «Home Recordings» The Creek Drank The Craddle, sorti en 2002, fit une entrée bruyante dans la cour des grands. Sa musique, un harmonieux mélange entre la folk intimiste de Nick Drake et celle teintée de pop d’Elliott Smith, foudroie à la première écoute. On retrouve une folk épurée autant qu’introspective, ornée de textes teintés de mélancolie et de poésie.

Comme un écho à ses premiers enregistrements, Beast Epic est le magnifique dernier opus compact et cohésif de Iron&Wine, sortit l’été dernier. Après avoir incorporé une légère touche électronique à quelques enregistrements et plus récemment collaboré avec Ben Bridwell de Band Of Horses et la charmante Jesca Hoop, l’élégant quarantenaire Sam Beam revient avec un album dépouillé. Un éloge à l’austérité. Des interrogations qui s’envolent dans l’air du soir, la beauté poussant dans le jardin des peines de coeur, montrent que la plume de l’américain est authentique et raffinée. La chaleur de l’instrumentation acoustique refait surface et sa voix acquiert en profondeur avec les années. Asseyez-vous confortablement, vous allez en prendre plein les oreilles.

Photographie © Josh Wool
Alhambra, Rue de la Rôtisserie 10, 1204 Genève
Samedi 3 février 2018, ouverture des portes à 19h
Plein tarif: 35 Chf
Billetterie en ligne

Pensez Big
1 – EXTRA-ordinaire
My Big Geneva promeut des lieux, événements et personnalités EXTRA-ordinaires, à Genève et ailleurs.
2 – Gratuit
S’inscrire à la newsletter de My Big Geneva ne coûte rien.
3 – Généreux
Tout au long de l’année vous pouvez recevoir des cadeaux: concerts, resto, apéro, festivals et bien plus encore!
4 – My Big Geneva a besoin de vivre
Donc My Big Geneva établit des partenariats de CONFIANCE pour vous livrer des bons plans ou des Big avantages. Et se fait donc rémunérer pour cela.
5 – Garanti sans spam
My Big Geneva ne communique pas votre email à un tiers et surtout, My Big Geneva n’harcèle ni votre boîte mail, ni le feed de vos réseaux sociaux.