Galerie ArTypique

Galerie ArTypique

Le regard attiré par hasard par une belle plume en noir et blanc, je rencontre Sandrine Berjonneau dans une galerie atypique, ArTypique, à Carouge.

Retour six ans en arrière, quand son compagnon d’alors remarque qu’elle s’approche systématiquement pour prendre des photos. Il lui offre un objectif macro, ceux qui vous permettent de capturer les infinis détails, à quelques centimètres.

Pour Sandrine c’est un coup de foudre immédiat, elle plonge dans ce petit monde et s’y sent bien. Parfois au fond de son jardin, parfois dans un champ, elle chasse papillons, abeilles et autres fleurs, les apprivoisent pour qu’ils lui offrent leurs plus belles facettes. Son regard humanise les insectes, ils sont “déchosifiés” sous son objectif. Sandrine ne retouche pas ses images, ce que vous voyez est exactement ce qu’elle a découvert dans la nature. La lumière utilisée est essentiellement naturelle, parfois elle entoure délicatement les fleurs d’un fond noir en tissu pour mettre leurs couleurs en valeur.

Sensibiliser à la nature et à sa fragilité

Très sensible aux beautés cachées d’un environnement invisible et pourtant si proche, Sandrine aime la nature, son microscopique univers secret lui donne la chair de poule et, pour avoir vu ses tirages de près, l’émotion y est retransmise, intacte. Car le moteur de la photographe est d’avoir du plaisir, de communier avec la nature et de retourner à l’essentiel, mais aussi de faire plaisir, de prolonger ces instants au travers de notre regard et de notre ressenti. Chaque photo est une histoire riche de couleurs et de détails fins (parfois en noir et blanc aussi, comme les fleurs d’Imogen Cunningham jadis) que la photographe vous dévoile chez ArTypique.

Une galerie à Carouge

Depuis cet été en effet, Sandrine a ouvert une galerie (rue Jacques Dalphin) afin de partager ses coups de cœur avec la nature. C’est aussi une manière pour elle de redonner une plus grande accessibilité à la photographie qu’elle considère comme un art populaire: nous pouvons tous en faire. Les tirages numérotés en vente dans la galerie sont magnifiquement encadrés et aussi dans des formats plus petits afin que votre budget, même modeste, vous permette de trouver votre bonheur.

Si votre chemin ne passe pas par là avant (vous devriez), retenez la date du vendredi 12 octobre: la galeriste vous convie à un vernissage d’exposition, de 18h à 21h en présence de la photographe puisque c’est une seule et même personne, alors…BE THERE!

Photographie © Sandrine Berjonneau
22 rue Jacques Dalphin 1227 Carouge
Mer, jeu & ven 11h-18h; sam 10h-16h
+41223014632

FERMER
CLOSE