WFMusik

WFMusik

Jaira est une inconditionnelle de leurs soirées et ce, depuis le début de l’aventure WFMusik. “En fait, j’y vais pour la musique et le sentiment de liberté” nous a-t-elle confié. Qui plus est, elle met aussi la main à la pâte pour les aider à décorer les lieux investis… WFMusik, c’est aussi un esprit de communauté, où les gens qui se ressemblent, se rassemblent et peut-être s’assemblent le temps d’une soirée ou pour la vie. Peu importe après tout.
Tout commence par la rencontre d’Andie (dis moi oui!) et de David, alias Sins, rejoint par Fafa. Andie étudie à l’Ecole Hôtelière de Lausanne (où elle rencontre d’ailleurs Jaira) puis s’installe à Genève. Sins quant à lui est né à Genève, grandit avec l’Artamis et côtoie la scène alternative jusqu’à sa quasi disparition. Quasi car en 2011, il décide d’organiser une After Lake Parade à la Perle Du Lac, puis au Seven Arts Bar, puis au Pickwick. Mais ce qu’il préfère, l’été arrivé, c’est d’embellir la techno dans la nature genevoise. Moyennant parfois une entrée à 5.-, des boissons entre 5.- et 8.-, WFMusik s’est donné comme mission de révéler des DJs encore méconnus, des jeunes geeks sortis des écoles d’Art, passionnés de vinyles et respectant une certaine tradition de la fête sans débordement aucun. Il y a tout de même un invité d’honneur par soirée et surtout, une dizaine de bénévoles qui s’affairent au bon déroulement de la soirée… enfin du matin, puisque WFMusik a l’habitude d’accompagner le réveil du soleil.
“Stand” de strass (il faudra y aller pour comprendre parfaitement), décoration faite de récup dans les rues de notre cité, une créativité mise au service de la beauté et du son.

Autant vous prévenir, si vous appréciez les ambiances étriquées et aseptisées, si danser signifie pour vous trépigner des pieds un verre à la main, n’y allez pas.
Pour les autres, rendez-vous sur leur page Facebook ou sur le site residentadvisor.net pour connaître le lieu souvent tenu secret jusqu’à la dernière minute de la prochaine soirée.

 

FERMER
CLOSE