Darkrise au Galpon

Darkrise au Galpon

Je rencontre Aurélien Dougé, danseur et fondateur d’Inkörper Company sur une terrasse genevoise. Fin juin 2018 (le 29 et le 30) vous pourrez voir les dernières représentations de sa première pièce, Darkrise, au théâtre du Galpon.

Aurélien, qu’est-ce qui t’a amené à la danse?
J’avais 13 ans, c’était d’abord une manière de s’échapper de ma petite ville natale et c’est vite devenu une envie profonde. Mon parcours s’est poursuivi au Conservatoire de Lyon et dans plusieurs grandes compagnies pour arriver finalement au Grand Théâtre de Genève.

Comment deviens-tu chorégraphe?
J’ai dansé dans de grandes compagnies, comme à Leipzig où on devait théoriquement être à même de remplacer n’importe lequel des autres 80 danseurs en cas d’absence et donc connaître 80 rôles (sic…), ce qui est évidemment impossible… Ce genre d’expérience m’a appris à m’adapter en toute situation. J’ai aussi vu et approché les divers corps de métiers du spectacle. Cela m’a servi d’école, de formation afin d’être capable de gérer ma propre compagnie.

En parallèle, j’ai toujours cherché à collaborer avec d’autres artistes, comme dans les écoles d’art des différentes villes où je dansais en tournée. Depuis enfant je suis habité par un désir de création, de recherche. Ces expériences ont confirmé mon intérêt à réaliser mes propres créations et celui d’autres à y participer. Encore danseur, j’ai conçu Darkrise, pièce fondatrice de la compagnie. Ce n’était pas facile de danser seul, déjà parce que cela a quelque chose de très mégalo et parce qu’on s’y dévoile. Je me suis posé beaucoup de questions tout au long de ce premier processus de création.

Inkörper Company, ce sont plusieurs personnes?
C’est ma propre compagnie. J’aime travailler de manière indépendante avec différents artistes, mais avec des fidélités et une certaine continuité aussi. Parfois nous partons nous nourrir d’autres projets et nous nous retrouvons plus loin pour de nouvelles collaborations.

Après Darkrise, tu t’écartes de la danse pure avec Sacre.
Oui, mon travail explore le rapport à la matière (500 kilos en l’occurrence pour les représentations en février dernier à la Halle Nord et au MEG dans le cadre du Festival Antigel), à l’espace. Les œuvres se concentrent sur la scénographie et toute la problématique qu’engendre un projet participatif avec le public. Comment développer une œuvre et une performance qui va dépendre des réactions, de l’engagement ou non des spectateurs? Les productions se conçoivent alors comme des surprises à venir. Je ne parle pas, j’exclus également toute intervention des membres de la compagnie. Par exemple: lors d’un spectacle, je tenais un bloc de glace dans mes mains pendant près d’une heure, mais, lors d’une représentation, un spectateur l’a cassé au bout de 20 minutes, comment vais-je adapter ma trame? Le scénario est mouvant, certaines règles de départ sont fixées, mais le reste devra s’adapter puisqu’il sera soumis aux aléas des interventions.
Au travers des créations d’Inkörper, je recherche une démocratisation culturelle, amener un nouveau public à nous. Comment les impliquer, leur donner envie d’expérimenter, de participer à la représentation, en prenant en compte le lieu, l’environnement dans lequel auront lieux ces spectacles?

Avec Darkrise, Aurélien vous embarque dans un voyage entre ombres et lumières… émotions puissantes garanties. Ce sont les deux dernières présentations de ce spectacle, foncez sur le site du Galpon pour réserver vos places!

Les prochaines actualités d’Aurélien Dougé
La flûte enchantée (du 18.09.2018 au 03.10.2018) à la Monnaie de Bruxelles pour Cindy Van Acker et Romeo Castelluci.
Un projet avec Danse Habile en création pour novembre 2018.
Le prochain spectacle d’Inkörper Company est en gestation pour 2019 à l’ADC. Au risque de… reprendra la problématique de Sacre, avec Perrine Cado à la scénographie et Rudy Decelière pour la création sonore.

Photographie © Inkörper Company-JulienBenhamou
Le Théâtre du Galpon
Route de Péniches, 1213 Petit-Lancy
Réservations en ligne
+41223212176

Darkrise — Teaser from Inkörper Company on Vimeo.

FERMER
CLOSE