FR
|
Retraite bouddhiste au Village des Pruniers

Quand on s’apprête à faire sa première retraite, il y a une information importante dont il faut avoir conscience. Mettre de côté toute velléité de résultats, abandonner cette manie d’avoir des attentes précises. La novice que je suis l’a découvert le 1er jour d’une retraite bouddhiste de 7 jours.
Une petite remise au point s’impose. Je viens de quitter mon travail dans une grande entreprise et souhaite faire une reconversion professionnelle. Ne réussissant pas à prendre le temps pour déconnecter de mon environnement et me focaliser sur un travail d’introspection, je décide de faire une retraite de méditation. Idée principale? Prendre le temps de réfléchir sur ce que je souhaite faire. Objectif? Trouver la réponse aux questions concernant ma reconversion. Attentes précises de la retraite? Bien trop nombreuses.

Quelle ne fut pas ma surprise de réaliser que les choses se passeraient légèrement différemment. Le Village des Pruniers,  situé entre Bordeaux et Bergerac, a été créé par le maître bouddhiste vietnamien Thich Nhat Hanh. Le village se compose de 3 hameaux. Je prends mes quartiers dans le nouveau hameau, habité par 60 moines femmes, pour la plupart vietnamiennes, parlant anglais et parfois même français. Le matin est un mélange de méditation silencieuse, de marche méditative et de moments de partage. Tous les repas se font dans le silence. L’après-midi, on médite aussi, on partage sur les sujets abordés, sur ce que l’on ressent.

Décrire de manière aussi factuelle cette expérience ne lui rend pas du tout justice. La manière de vivre ces 7 jours est propre à chacun, alors voilà quelques impressions qui me sont très personnelles. J’y suis allée sans vraiment savoir ce que voulait dire méditer. Si je devais expliquer le verbe méditer, je dirais que ça veut dire se concentrer sur sa respiration. Basique non? Oui MAIS en faisant ça, nos pensées essayent de prendre le contrôle. Essayez donc de vous concentrer sur l’air qui rentre et sort de vos narines, c’est difficile, on n’a pas l’habitude. Quand on essaye vraiment, en laissant nos pensées venir et repartir, sans y faire attention, tout ça régulièrement pendant 7 jours, on en ressent les bienfaits. On évolue dans un environnement calme, entouré de moines d’une gentillesse sans égal. On prend confiance, on a envie de s’ouvrir. Je me suis rendue compte de la part d’humanité présente en chacun d’entre nous. On apprend à arrêter, ne serait-ce que pour quelques minutes, les histoires qu’on se raconte dans notre tête. On a envie de connecter avec les gens autour de nous. 

Ayant maintenant quitté la retraite et repris mon rythme de vie habituel, j’essaye un peu tous les jours d’infuser de cette philosophie. Ce n’est pas toujours évident mais dieu que les effets sont positifs.

Photographie © Le Village des Pruniers
Hameau du haut: Le Pey, 24240 Thénac, France
Hameau du bas: Meyrac, 47120 Loubès-Bernac, France
Nouveau hameau: 13 Martineau, 33580 Dieulivol, France

Pensez Big
1 – EXTRA-ordinaire
My Big Geneva promeut des lieux, événements et personnalités EXTRA-ordinaires, à Genève et ailleurs.
2 – Gratuit
S’inscrire à la newsletter de My Big Geneva ne coûte rien.
3 – Généreux
Tout au long de l’année vous pouvez recevoir des cadeaux: concerts, resto, apéro, festivals et bien plus encore!
4 – My Big Geneva a besoin de vivre
Donc My Big Geneva établie des partenariats de CONFIANCE pour vous livrer des bons plans ou des Big avantages. Et se fait donc rémunérer pour cela.
5 – Garanti sans spam
My Big Geneva ne communique par votre email à un tiers et surtout, My Big Geneva n’harcèle ni votre boîte mail, ni le feed de vos réseaux sociaux.