Rêve lucide au GIFF

Rêve lucide au GIFF

Semaine en immersion dans le Geneva International Film Festival, GIFF pour les intimes.
Le premier week-end du 2 au 4 novembre 2018, nous plongeons au plus profond de nous-même, pour un voyage intérieur le temps d’un rêve éveillé (rêve dans lequel vous êtes conscients de rêver).

V.Dream
Installation mise au point par l’artiste interdisciplinaire Li Alin, le V.Dream utilise la technologique de la réalité virtuelle (RV/VR en anglais)pour vous plonger dans un rêve lucide. Lunettes et casque sur les oreilles, pour une immersion visuelle et auditive, le générateur V.Dream transmet en direct à votre cerveau un flux de pulsations de lumières, de couleurs et de sons qui vous renvoient à la richesse unique de votre monde intérieur. Car la meilleure des réalités virtuelles vient de vous, générée par votre propre perception.

Accueillie en sous-sol pour ma session, je me couche sur le lit après avoir signé une décharge (épileptiques, femmes enceintes, âmes sensibles ou mineures s’abstenir, même si vous ne testerez rien de traumatisant, bien au contraire). Casque et lunettes en place, je me laisse emporter grâce aux séquences visuelles qui se déploient sous mes yeuxalternances de lumières fortes, de couleursde motifs variés… je commence à avoir la sensation de me retrouver à l’instant même de ma conception. J’ai tardé à m’envoler (calvinisme peut-être?) et le voyage me semble bien bref. J’aurai aimé partir pour une bonne heure de vol. Alors après cette projection intérieure, j’ai voulu en savoir plus sur la démarche de l’artiste.

Li Alin
Li travaille depuis plus de 20 ans en utilisant les nouvelles technologies. Mais, plus que son parcours artistique que vous trouvez en ligne, c’est une histoire personnelle qui retient mon attention: depuis le décès de son père, grand amateur de science fiction qui l’a fait grandir dans cet univers, Li souhaitait pouvoir le retrouver dans un rêve conscient. Sa première idée était de faire dormir les participants, tout en les amenant à une sorte de guérison, mais elle décide qu’il est plus intéressant de monter cette expérience avec des dormeurs éveillés. Pendant la phase expérimentale, elle teste son installation sur des proches avec des sessions plus longues, mais il faut du temps pour ressortir de l’état induit et ce n’est pas approprié pour un évènement où le plus grand nombre doit prendre part à l’aventureAinsi naît le V.Dream, machine construite encollaboration avec Ulf Langheinrich et Michael Saup. Son agente, Nadine Bors d’Art Von Bors Agency, est aussi la parfaite collaboratrice qui accompagne votre rêve aux commandes de la machine.

A Montréal, en première mondialeles participants ont des réactions incroyables: voyage astral, vision du parcours dusang dans les vaisseaux du corps… A Genève, les retours donnés sont parfois moins intenses, signe des variantesintéressantes (culturelles, de genre…) à étudier dans les divers lieux qui accueilleront l’expérience que Li aimerait faire évoluer vers un format plus grand avec plus de gens.

L’artiste est déjà repartie avec le V.Dream pour Marseille et San Francisco. A Boston, elle visitera le MIT et croisera sontravail avec celui de scientifiques. Elle sera à Düsseldorf en janvier 2019 et, on l’espère, de retour en Suisse à Bâle en mars (confirmation à venir)…

Photographie © Olivier Miche

FERMER
CLOSE