Une “drôle de faune” à Carouge

Une “drôle de faune” à Carouge

Des animaux qui illuminent la nuit carougeoise et font des murs aveugles et des trottoirs leur territoire, voilà l’œuvre imaginée par les artistes Sara de Gouy et Victor Vieillard, lauréats du concours du Fonds de décoration lancé en 2015, dans le cadre du nouveau Plan lumière de la Ville de Carouge.
Inaugurée en octobre 2017, l’œuvre se présente sous la forme d’un parcours lumineux en sept points, partant du Triangle des Pervenches et se terminant aux alentours de la Place d’Armes. Les animaux apparaissent dans un halo coloré, tels que pris sur le vif dans le faisceau d’une lampe de poche ou des phares d’une voiture. Il est bien sûr possible d’arpenter le parcours dans le sens que l’on souhaite, en suivant le plan disponible sur internet, ou en se laissant surprendre au détour des rues.

Au fil de la promenade, on rencontre un écureuil craintif qui s’enfuit le long d’une façade, un lièvre qui détale à notre arrivée impromptue. On se fait toiser par un renard aux aguets, qui semble nous évaluer: “proie? ou prédateur?”.
Sur un toit, un escargot s’accroche, la coquille vers le bas et observe le monde à l’envers. Un rouge-gorge apparaît, immense, dans l’arbre où le jeu de la lumière nous le fait voir perché.
Enfin, sur le sol, des poissons, un omble et deux truites nous invitent à plonger dans une eau aux mille vertus.

La démarche des deux artistes vise à faire jouer les animaux dans l’espace urbain pour dialoguer avec le public, pour créer également des liens entre les habitants, leur permettant de favoriser les repères, de donner des points de rendez-vous, de composer des ambiances selon les quartiers, dont les animaux, dans une vision presque héraldique, deviendraient l’emblème. Peuple des forêts et des lacs, bestioles des villes que nous avons tous croisé plusieurs fois lors de nos promenades, cette “Drôle de Faune” nous renvoie de façon féérique à la beauté de notre biodiversité locale. Elle pose la question de la délimitation des habitats et rappelle que nous partageons tous ce coin de terre. Première phase du projet, ce parcours devrait encore être agrémenté de nombreuses autres images: sanglier, biche, fourmi et bien d’autres encore*.

La “Drôle de Faune”, une œuvre poétique et douce, où le petit peuple animalier s’applique à rendre la ville plus humaine. À découvrir de préférence par une belle soirée d’été indien.

*Voir article de la Tribune de Genève du 20.10.2017
Photographie Le rouge gorge © Victor Vieillard 

FERMER
CLOSE