FR
|
Soulitude Urban Expressions

Ce n’est pas un festival, mais une série “d’expressions” selon les dires de Soulitude qui aura lieu du 6 au 9 octobre à Genève. À première vue, on dirait Les Athénéennes version soul. Des lieux intimes – Temple Fusterie et Maison Des Arts du Grütli – pour accueillir un public d’initiés aux arts urbains. Le collectif qui gère cette manifestation parle de: « voyage artistique, une communion intense et intime avec certains de nos héros et légendes ».
Et parmi les héros et les légendes, il y aura… Nik West.

Nik West, pour les incultes, c’est un peu la Lenny Kravitz version femme (selon Dave Stewart). Née à Phoenix, Arizona, elle doit sa vocation à son Père, guitariste émérite. Son premier groupe est composé des membres de sa famille: ses soeurs (clavier, batterie, violon et guitare) et son grand frère. Mais c’est en écoutant un titre de Michael Jackson “You Wanna Be Starting Somethin” qu’elle dévoue à la basse, corps et âmes. Et quel corps et quelle âme!

C’est elle qui qui jouera sur la première basse à 6 cordes de Fender… Et sur scène, elle accompagnera des “héros” tels que John Mayer, Marcus Miller, Dave Stewart… jusqu’à ce jour, de l’année 2012, où elle reçoit un coup de fil de… Prince. Le lendemain, elle reçoit une liste de 4 chansons à apprendre et un billet d’avion pour Minneapolis. Prince lui dira: “Nik, si tu n’avais pas un talent extraordinaire, tu ne serais pas là.” Donc si Prince l’a dit…

Aux côtés de ce talent extraordinaire, les new-yorkais Stretch & Bobbito (expression 2) qui dans les années 90s ont présenté dans leur show des artistes tels que Nas, Wu-Tang, Jay Z, Eminem et les Fugees. Le temps où la radio a changé nos vies. Retour dans nos contrées avec Chief (expression 3) suivi d’un concert acoustique d’une légende de la soul Omar Lye-Fook. La dernière expression sera celle de la photographe Janette Beckman. Au début de sa carrière, c’est plutôt dans une atmosphère punk rock qu’elle débute en photographiant les Clash et Boy George, elle est la maîtresse d’oeuvre de 3 couvertures d’album du groupe Police. Mais lorsqu’elle déménage dans les années 80s à New-York, elle y découvre la scène alternative hip-hop et exécute des clichés pour Run DMC, Salt’n’Pepa (let’s talk about sex baby….), Grandmaster Flash… Une conclusion expressive en grandes pompes où elle présentera sa série Mash-up, une première et unique exposition.

Du 6 au 9 octobre
Prix: de 11.25.- à 175.25.- (pour un pass de tout le festival)
“Bass Space” Nik West, jeudi 6 octobre à 21h: 50.-
“A night with Radio Pioneers” Stretch / Bobbito, vendredi 7 octobre dès 20h: 40.-
“The European Heat” Omar Lye-Fook et Chief, samedi 8 octobre à 21h: 60.-
“Resistance Culture” Janette Beckman dès 16h: 35.-
Billetterie en ligne 

Pensez Big
1 – EXTRA-ordinaire
My Big Geneva promeut des lieux, événements et personnalités EXTRA-ordinaires, à Genève et ailleurs.
2 – Gratuit
S’inscrire à la newsletter de My Big Geneva ne coûte rien.
3 – Généreux
Tout au long de l’année vous pouvez recevoir des cadeaux: concerts, resto, apéro, festivals et bien plus encore!
4 – My Big Geneva a besoin de vivre
Donc My Big Geneva établie des partenariats de CONFIANCE pour vous livrer des bons plans ou des Big avantages. Et se fait donc rémunérer pour cela.
5 – Garanti sans spam
My Big Geneva ne communique par votre email à un tiers et surtout, My Big Geneva n’harcèle ni votre boîte mail, ni le feed de vos réseaux sociaux.