Recette de madeleines, My Big Geneva

En 1755, le cuisinier du château de Commery piqua une grosse colère et laissa la pauvre marquise dans les choux, alors qu’elle recevait le duc Stanislas. Heureusement, sa fidèle servante, Madeleine Paulmier, lui proposa la recette d’un gâteau qu’elle tenait de sa grand-mère. Au moment du dessert, le duc remercia Madeleine et nomma ce dessert en son nom. 

 

La recette de madeleines de Pénélope m’a été offerte en 1981, lors d’un hiver particulièrement rigoureux. Elle est digne d’une comtesse ou d’un duc, je vous l’assure. 

Ingrédients:

4 oeufs
175 gr. de sucre
225 gr. de farine
1 paquet de levure en poudre
100 gr. de beurre
1cs de fleur d’oranger

 

Faire fondre en pommade le beurre à l’entrée du four chaud. Casser les oufs dans une terrine, leur ajouter le sucre et battre aussitôt jusqu’à ce que le mélange soit parfaitement lisse.
Jeter alors sur cette pâte, la farine tamisée dans laquelle on aura au préalable mélangé la levure. Tourner afin d’obtenir une pâte homogène et lui ajouter le beurre en pommade; tourner toujours tout en incorporant la cs de fleur d’oranger. 

À l’aide d’un pinceau, beurrer légèrement l’intérieur des cavités de la plaque, saupoudrer ensuite de farine puis enlever l’excédent de cette dernière en secouant la plaque. 

Répartir alors la pâte dans chaque cavité à l’aide d’une cuillère à café. 

Laisser reposer. 

Préchauffer le four à 240 degrés, chaleur tournante. 

Enfourner les plaques et laisser les gonfler 12 minutes environ.

Les madeleines cuites seront déroulées dès leur sortie du four mais il faudra attendre leur refroidissement complet avant de les entreposer dans une boîte bien hermétique.
Elles peuvent se déguster devant la cheminée et/ou trempées dans un vrai chocolat chaud